Conférence – Axe neurophysiologie CIUSSS NIM – Fxr1 is a molecular link between mental health and sleep

Valérie Mongrain, professeur agrégée, département de neurosciences, Université de Montréal, CIUSSS NIM

Les installations de recherche de Valérie Mongrain sont situées au CIUSSS-NIM à l’Hôpital du Sacré-Coeur-de-Montréal où elle a joint le Centre d’études avancées en médecine du sommeil après avoir complété deux formations postdoctorales (N. Cermakian, Université McGill, 2006-2008; P. Franken, Université de Lausanne, 2008-2010) et un doctorat en sciences neurologiques (M. Dumont, Université de Montréal, 2003-2006). Elle est membre de la Sleep Research Society, la Society for Research on Biological Rhythms, de la Société canadienne du sommeil, l’Association canadienne des neurosciences, et membre fondateur de la Société canadienne de chronobiologie. Son thème de recherche principal, financé par la Chaire de recherche du Canada en physiologie moléculaire du sommeil et le CRSNG s’intéresse à la physiologie moléculaire des mécanismes de régulation du sommeil. En particulier, son équipe travaille sur les liens entre l’homéostasie du sommeil, la transcription de gènes et la plasticité synaptique, et sur l’implication des protéines d’adhésion synaptique dans la régulation du sommeil.