Conférence – Axe neurophysiologie CIUSSS NIM – L’association entre les perturbations du sommeil avec le risque et les biomarqueurs de neurodégénération :  une perspective épidémiologique

Andrée-Ann Baril, PhD

Après avoir complété son Ph.D. à l’Université de Montréal et au CÉAMS sous la supervision de Nadia Gosselin, Andrée-Ann Baril a effectué un stage postdoctoral à la Boston University School of Medicine dans la cohorte Framingham Heart Study sous la supervision de Sudha Seshadri. Elle débute maintenant un stage postdoctoral à l’Université McGill et à l’Institut Universitaire en Santé Mentale Douglas sous la supervision de Judes Poirier. Ses intérêts de recherche incluent l’exploration des perturbations du sommeil comme facteurs de risque de neurodégénération et de la maladie d’Alzheimer dans la population âgée, avec une emphase sur l’utilisation de biomarqueurs sanguins génétiques et protéomiques et de neuroimagerie pour clarifier les mécanismes sous-jacents.