Conférence – Axe neurophysiologie – De l’humain à la souris :  identification de mécanismes immunopathologiques de la sclérose en plaques

Nathalie Arbour, responsable de l’axe de neurosciences au Centre de recherche du CHUM

Nathalie Arbour a obtenu son PhD en Virologie-Immunologie de l’INRS-Institut Armand-Frappier. Elle a ensuite complété une formation postdoctorale en immunologie et neuroimmunologie au Scripps Research Institute (LaJolla, Californie) et puis à l’Institut Neurologique de Montréal. Elle a été recrutée à l’Université de Montréal et au Centre de recherche du CHUM en 2006.  Elle est maintenant professeure titulaire au département de neurosciences et responsable de l’axe de neurosciences au Centre de recherche du CHUM.  Son programme de recherche vise à identifier et caractériser les mécanismes immunologiques qui contribuent à l’inflammation du système nerveux central particulièrement dans le contexte de la sclérose en plaques. Elle a développé une solide expertise en neuroimmunologie tant du côté humain que dans l’utilisation de modèles animaux mimant certains aspects de la sclérose en plaques. Les travaux de son équipe sont financés par les IRSC, le CRSNG et la Société Canadienne de la Sclérose en plaques