Conférence – Axe neurophysiologie – La neuro-phénoménologie socioculturelle du sommeil :  les pratiques sociales et les attentes associées au sommeil

Elizaveta Solomonova, chercheure postdoctorale en psychitrie, Université McGill

Elizaveta Solomonova est une chercheure postdoctorale en psychiatrie à l’Université McGill. Elle travaille au sein du groupe de recherche « Culture, Mind and Brain » au département de la psychiatrie transculturelle, sous la supervision de Dr Ian Gold (départements de la psychiatrie et de la philosophie). Dre Solomonova a obtenu son doctorat interdisciplinaire en psychiatrie et philosophie de l’Université de Montréal en 2018.

Dans le cadre de ces recherches doctorales, au sein de CEAMS et sous la direction de Dr Tore Nielsen, elle a réalisé plusieurs projets portant sur le sommeil, la mémoire, les rêves et la méditation. Entre 2017-2018, Dre Solomonova a complété son premier stage postdoctoral à l’hôpital général juif, au Lady Davis Institute for Medical Research, sous la direction de Dre Phyllis Zelkowitz. Ses études ont démontré la relation entre le sommeil, le stress psychosocial, l’épigénétique, la dépression et le délire dans le cadre de la périnatalité. Dre Solomonova développe maintenant un programme interdisciplinaire de recherche visant à examiner le contexte socioculturel du sommeil et à intégrer les méthodes de la neuroscience, la psychiatrie culturelle, et la philosophie de l’esprit afin de mieux comprendre l’interaction entre la biologie, l’expérience subjective et les pratiques sociales. Plus spécifiquement, ses projets collaboratifs explorent le rôle attribué au sommeil au sein de cultures et populations différentes (par exemple, Amérique du Nord ; les moines tibétains et les peuples autochtones du Nunavik) ; la détresse associée au manque de sommeil en fonction du contexte psychosociale (par exemple, chez les femmes postpartum) ; et la relation entre les pratiques sociales (telles que la méditation) et l’expérience subjective du sommeil