Covid-19 :  pandémie des rêves

20 avril 2020

Des coquerelles. Des tas de coquerelles. Ou bien un tsunami. Ou encore un enfant qui crie. Vous aussi, vous rêvez fort, précis, ces jours-ci  ?  Coloré, mouvementé  ?  Bonne nouvelle, vous n’êtes pas seuls. Meilleure nouvelle  :  ça se gère, et ça va sans doute passer.

Lire l'article dans La Presse