Conférence – Axe neurophysiologie CIUSSS NIM – Comment développe-t-on une synucléinopathie ?  Étude par le sommeil, la neuroimagerie et les neurosciences computationnelles

Shady Rahayel, PsyD, PhD

Shady Rahayel est chercheur et neuropsychologue, diplômé d’un parcours combiné clinique et recherche de l’Université du Québec à Montréal. À la suite d’un premier postdoctorat en imagerie moléculaire de la plaque amyloïde à l’Université de Montréal, il joint l’Université McGill où il complète un postdoctorat avec Dr Alain Dagher en collaboration avec Dr Kelvin Luk du Perelman School of Medicine (Université de Pennsylvanie). Sa recherche s’appuie sur les principes de la recherche translationnelle et de la médecine personnalisée afin de comprendre les mécanismes qui mènent au développement d’une synucléinopathie comme la démence à corps de Lewy et la maladie de Parkinson. Pour ce faire, il utilise le sommeil, la neuroimagerie et les neurosciences computationnelles auprès de cohortes avec des troubles de sommeil et de modèles animaux. Il est également psychologue/psychothérapeute en clinique de sommeil.