Et si le CBD réduisait la douleur chronique causée par des blessures traumatiques ? 

15 juin 2020

Des chercheurs étudieront l’effet du cannabidiol sur la réponse inflammatoire et la douleur qui en résulte à la suite d’un accident traumatique afin de réduire le recours aux opioïdes

UdeM Nouvelles 15 juin 2020 – Martin Lasalle

Pas moins de 26 % des personnes admises à l’hôpital pour une fracture osseuse présentent aussi un traumatisme crânien en raison du choc ayant causé la fracture elle-même. Et les victimes d’un traumatisme crânien souffrent de douleurs aigües qui peuvent perdurer au point où la possibilité de se rétablir s’atténue avec le temps.

Or, grâce à une subvention d’équipe accordée par les Instituts de recherche en santé du Canada, le professeur Louis De Beaumont, du Département de chirurgie de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, amorce un projet de recherche novateur :  évaluer l’efficacité du cannabidiol (CBD) pour diminuer la réponse inflammatoire du cerveau et la douleur qui en résulte à la suite d’un traumatisme craniocérébral (TCC) et ainsi réduire le recours aux opioïdes.

Financé à hauteur de 1,5 M $  sur cinq ans, le projet est mené en collaboration avec des chercheurs des universités de Sherbrooke, Laval et McGill. (extrait)

Lire l'article dans UdeM Nouvelles